Conscience

Êtes vous plutôt Mouslim (soumis/musulman) ou bien Moumine (croyant) ?

Les versets 49 :14 et 49 :15 semblent nous indiquer que « Moumine »(Croyant) est plus élevé en degrés du point de vue de Dieu, que « Mouslim » (soumis).

{Coran 49 :14} Les Arabes dirent, « Nous sommes Moumines (croyants). » Dis, « Vous n’avez pas cru ; ce que vous devriez dire est : « Nous sommes Musulmans (soumis). » jusqu’à ce que la croyance soit établie dans vos cœurs. » Si vous obéissez à DIEU et à son messager, Il ne laissera pas une de vos œuvres se perdre. DIEU est le Pardonneur, le Plus Miséricordieux.

{Coran 49 :15} Moumines (croyants) sont ceux qui croient en DIEU et Son messager, puis atteignent l’état de n’avoir aucun doute de quoi que se soit, et se battent avec leur argent et leur vie dans la cause de DIEU. Ce sont les véridiques.

Relisez attentivement le verset de temps à autres pour bien l’apprivoiser.

Afin de comprendre un peu mieux, rappelons ce que nous avons vu au précédent article :

Moumine = celui qui a confiance –> donc aspect spirituel/intellectuel de la foi.

Mouslim = celui qui se soumet –> donc aspect physique/rituel de la foi.

Regardons maintenant la foule de versets qui précédent ces deux-ci et qui nous parlent des croyants et les définissent : Continuer la lecture

L’Effet Papillon

L’Expression « Fayounabiyoukoum bima kountoum ta’maloune » qui veut dire : « puis Il vous informera de tout ce que vous aviez fait » apparaît de nombreuse fois dans le Coran : 5 :14, 5:105, 6:60, 6:159, 9:94, 9:105, 10:23, 29:8, 31:15, 31:23, 39:7, 41:50, 58:7, 62:8.

Nous sommes à même de nous demander : Mais pourquoi Dieu devrait nous informer d’une chose que nous avons faite ?

Il semble en effet étrange qu’il y ait besoin de nous informer d’une chose que nous devrions déjà savoir, puisque c’est nous qui l’avons faite!

De toute évidence, Dieu souligne par là notre inconscience dans la majeure partie de nos actes. Prenons tout de même le temps d’analyser cela à la lumière du Coran, ce pourrait être instructif. De plus, si cette phrase est ainsi répétée autant de fois ce n’est certainement pas pour rien.

Premièrement, notons que l’homme est de nature à oublier, et que Dieu a formater notre mémoire avant de nous mettre au monde, au point que l’on ne se souvient pas notre vie passée. Continuer la lecture

Conseil lecture :