Paradis

Comme convenu voici la deuxième vidéo dans laquelle seront abordés la notion de péché originel, le but de cette vie et l’objectif dans l’au-dela.

Comme promis, voici la première vidéo accompagnant les Mindmaps postées hier. Une seconde vidéo suivra inchAllah concernant la MindMap n°1.

voilà… espérant que ça apportera des éclaircissements et pistes de réflexion au plus grand nombre. Voici la vidéo :

Salam aleykoum.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas écrit d’article. Pour m’excuser, je vous ai préparer deux jolis graphiques que je vous partage ici en avant première.

Incha’Allah, je ferais très prochainement une vidéo explicative de ces deux graphiques. J’ai utiliser le procédé du « MindMapping » qui me semblait le plus approprié pour vous donner une vue d’ensemble de ces sujets qui paraissent parfois complexes et dont on ne saisit parfois pas les imbrications.

Ces deux cartes heuristiques nous aiderons à y voir plus clair si Dieu veut. Certains se réjouirons des éclaircissement ou compléments d’information que ça leur apportera, et je reste à l’écoute de leurs commentaires.

Je vous laisse télécharger et/ou visualiser ces deux schémas ci-dessous et vous dis à très bientôt pour les explications détaillées en vidéo

Cliquez ici pour télécharger la carte n°1

Cliquez ici pour télécharger la carte n°2

 

Adonnons-nous à une brève analyse de petites sourates en commençant avec la sourate 102 : El-Takathour (l’amassement).

Verset 1. Vous restez préoccupés avec l’amassement.

Ce verset est d’emblée très intéressant. La racine du mot « hakoumou » renvoi à la distraction, l’amusement, le sport, etc.

Pour le mot « takathour » on ne le retrouve qu’une seule fois dans le Coran au verset 57:20, et sa racine vient du mot « kathir » qui renvoi à la « quantité ». (multitude, abondance, etc…)

Si on en croit certains témoignages historiques, cette sourate aurait été semble-t-il la préférée de Napoléon. De son temps, le mot « takathour » était traduit en « course aux richesses », et Napoléon déclara qu’il était séduit par la relation entre la définition de ce mot « course aux richesses » et la phonétique de ce même mot qui lui faisait clairement penser au bruit des sabots des chevaux de courses (« takathour takathour takathour »…). C’est une anecdote marrante, bien que la relation phonétique du terme ne semble pas être aussi simple.

Concernant la quantité, on pourrait citer un principe coranique qui est que : la « quantité » est souvent associé à la perte de « qualité ».

René Guénon, lorsque reconvertit au soufisme, repris souvent ce principe Coranique et le donna même en titre à l’un de ses livres « Le règne de la quantité et les signes des temps », où il condamne l’attrait quantitatif de l’homme au détriment de l’aspect qualitatif. Principe qui est fortement présent dans Continuer la lecture

Conseil lecture :