Vie terrestre

Cher frères et sœurs, assalam aleykoum. Que la sérénité soit votre gouvernante.

J’ai depuis quelques temps entamé l’écriture d’un Livre dont je souhaite vous faire part. Le livre est axé sur le développement personnel sur base du Coran car j’ai noté que cela faisait grandement défaut aux jeunes issus des cultures musulmanes comme c’est mon cas. Le livre se veut non polémique, même si certains tenteront de le classer dans cette rubrique du fait que certaines pensées ne colleront pas forcément à leurs dogmes. Il regroupe certaines analyses et conclusions qui sont ressorties de ces deux dernières décennies que j’ai passée dans l’étude de l’écriture sainte. En tentant d’être pragmatique et en allant à l’essentiel pour avoir une vision plus efficiente des notions primordiales du Coran et de la foi qui en découle.

Je pense terminer le livre d’ici janvier 2018, car je en suis pas très rapide et que cet exercice demande pas mal de relecture. Il devrait faire aux alentour de 150 à 160 pages. De plus je continue le développement des sites internet en parallèle. Si Dieu veut, je mettrai Continuer la lecture

Mise à jour d’un article initialement rédigé le 13 mai 2011 :

{Coran 3:32} Proclames : « Vous devrez obéir à DIEU et au messager. » S’ils refusent, DIEU n’aime pas les mécréants.

{Coran 4:80} Celui qui obéit au messager est entrain d’obéir à DIEU. Quant à ceux qui se détournent, nous ne t’avons pas envoyé comme leur gardien.

« Obéissez à Dieu et obéissez au messager » est une expression très fréquente dans le Coran. Il est à noter ici que la traduction est erronée. En fait une traduction plus fidèle donnerait « Ployez vers Dieu et ployer vers le messager », ce qui reviendrait à dire « tendez vers Dieu et tendez vers son message ». Ce qui souligne « une tendance à observer » et non pas une obéissance strict qui serait non seulement contraire au principe de liberté instauré par Dieu et imposé dans le Coran, mais en plus serait de toute façon inapplicable vu que les contours de la révélations sont compris de manière différentes d’une communauté à une autre.

ط و ع

طَوَّعَ :ployer, obéir, dompter, plier, assujettir, maîtriser, obéir, soumettre, subjuguer, subordonner, vassaliser / enrôler, mobiliser, recruter

طَيِّع : docile, malléable, obéissant, soumis, facile / flexible, élastique, …

Toutefois, de cette compréhension en « Obéissez à Dieu et obéissez au messager », les traditionalistes en ont conclus qu’en plus du Coran de Dieu il fallait obéir aux consignes du messager. Ce qui n’est pas insensé dis comme cela, mais le problème étant le degré de véracité qui nous a été rapporté de ses propos au travers des hadiths. En fait on ne peut obéir au messager que lorsque l’on est sûr qu’il a bien donné telle Continuer la lecture

Poème : pour le meilleur… et pour le pire.

Résultat de recherche d'images pour "amour de Dieu"

Tant de fois j’ai clamé ta voie,
Mais tes créatures me plongent dans le désarroi.
Si souvent j’ai prôné tes arguments,
Mais le vent est le seul aliment de celui qui ment.

J’ai donc décidé de partir,
De m’éloigner loin de tous ces soupirs.
Mais ce fut de pire en pire,
Et ma satire m’obligea à revenir. Continuer la lecture

Nous avons éclairci dans le précédent article ce qui est entendu par « idolâtrie (Chirk) » dans le Coran.

Avec l’argent et le matériel, comme idoles les plus récurrentes, on peut mentionner « ce bas monde » de manière générale :

{Coran 3:14} Parés pour les gens sont les plaisirs matériels, telles que les femmes, avoir des enfants, l’amoncellement d’or et d’argent, les chevaux entraînés, le bétail, et les récoltes. Ce sont les matières de ce monde. Une bien meilleure demeure est réservée chez DIEU.

{Coran 3:145} Personne ne meurt excepté par la volonté de DIEU, à un moment prédéterminé. Celui qui cherche les vanités de ce monde, nous lui donnons de ceci, et celui qui cherche les récompenses de l’Au-delà, nous le bénissons de cela. Nous récompensons ceux qui sont reconnaissants.

{Coran 3:185} Chaque personne goûte à la mort, puis vous recevez votre récompense au Jour de la Résurrection. Celui qui manque l’Enfer, de peu, et va au Paradis, a atteint un grand triomphe. La vie de ce monde n’est rien de plus qu’une illusion.

{Coran 4:134} Quiconque cherche les matières de ce monde devrait savoir que DIEU possède à la fois les matières de ce monde et l’Au-delà. DIEU est Entendeur, Voyant.

{Coran 9:38} O vous qui croyez, quand il vous est dit, « Mobilisez-vous dans la cause de DIEU, » pourquoi devenez-vous lourdement attachés à la terre ? Avez-vous choisi cette vie matérielle au lieu de l’Au-delà ? Les matières de ce monde, comparées à l’Au-delà, sont vaines.

{Coran 10:7} Ceux qui ne s’attendent pas à nous rencontrer, et sont préoccupés par cette vie matérielle, et sont contents avec elle, et refusent de tenir compte de nos preuves ;

Beaucoup de gens s’attacheront à cette vie présente et à ce bas monde, beaucoup plus qu’a Dieu et à l’éternité qu’Il nous promet dans son royaume si nous nous soumettons à Lui. Ils adoreront donc cette vie matérielle et s’en contenteront. Continuer la lecture

La première chose à noter concernant l’idolâtrie en arabe, c’est que curieusement dans le coran le mot Idolâtre (ainsi que « Idolâtrie ») n’existe pas à proprement parler.

Ce qui se rapproche le plus d’’idolâtrer en arabe et dans le coran, c’est la composition de mot : « 3ibada Asnam » qui signifiera littéralement « servir (ou adorer) une idole » ou encore « servir (ou adorer) une statue »…expression que l’on retrouve dans le Coran seulement aux versets 26:71 et 14:35.

Une autre composition de mot proche de cela c’est « 3akafa-l-Asnam », qui signifie littéralement : « se consacrer assidûment à une idole (ou statue) » que l’on retrouve dans le coran au verset 7:138.

Enfin, dans le Coran on trouve une dernière composition de mots qui pourrait s’apparenter à ce que l’on considère généralement comme « idolâtrer » en Français. Elle se trouve au verset 6:74 et se prononce « atakhada l-asnama aliha », qui veut dire littéralement : « prendre des statues/idoles comme divinité ».

Ces trois premières références vont nous aider, si Dieu veut, à mieux comprendre ce qui est entendu par « idolâtrie » dans le Coran.

Car me direz-vous : pourquoi dans les traductions du Coran on voit bien plus souvent le mot « idolâtre » ? Continuer la lecture

Conseil lecture :