prière

Vouer notre adoration (assujettissement) et nos vies à Dieu Seul est la manifestation naturelle et la seule valable de notre soumission à Lui.

Si le but et la fondation de tous les choix et des directions que nous prenons dans la vie, ne sont pas de plaire à Dieu seul et de suivre sa guidance divine, alors nous pouvons facilement atterrir sur la route de l’idolâtrie et satisfaire nos propres divinités.

Ensuite, si nous continuons sur cette mauvaise fondation sans réévaluation ou repentance avant de quitter cette terre, nous terminons simplement en tant que perdants au Jour du Jugement (4:116). Car toutes les bonnes actions sont vaines si Dieu n’approuve pas cette fondation et ne nous pardonne pas de commettre tel ou tel péché.

De nombreuses générations ont été déviées du chemin de Dieu, pensant qu’elles faisaient le bien, uniquement parce qu’elles ont changé de directions après avoir reçu la guidance, puis ont perdu leur focus sur le seul chemin parfait que Dieu a désigné et le seul message parfait communément délivré par tous les messagers : « Adorez (servez) Dieu Seul et EVITEZ l’idolâtrie » 16:3621:25.

L’adoration d’idole annule Continuer la lecture

Dans le précédent article au sujet des divisions, nous avons abordé le sujet des rites avec comme exemple celui de la « Salat » (Prière de connexion ou communion). Tachons ici d’aller plus loin.

L’Inclinaison, « Roukou3 » en arabe, signifie s’incliner, se courber,  s’humilier, baisser la tête.

La prosternation, « Soujoud » en arabe, signifie être humble, se soumettre,  adorer, prosterner / se pencher vers le sol, baisser la tête, pour saluer / honorer / agrandir, pour rendre hommage.

De ce terme « soujoud » est tiré le mot mosquée, qui se dit « masjid » en arabe et qui signifie « lieux où l’on soujoud » (Lieu où l’on se prosterne). Continuer la lecture

  1. L’obéissance à Dieu

Nous avons donc vu là que l’une des choses les plus importantes est d’obéir à Dieu, et de préférence s’empresser à le faire ! Et ce dès que l’on est convaincu que c’est bien de lui que l’ordre émane ! Et ce n’est pas pour rien que l’on retrouve maintes et maintes fois dans le coran la formule « obéissez à Dieu et obéissez au messager ! »… Cette obéissance qui est la raison pour laquelle nous sommes ici d’ailleurs (cf péché originel et désobéissance à Dieu)… Cette obéissance qui est surement la chose la plus importante juste après « l’attestation de l’unicité divine » (chahada), en guise de preuve de notre foi.

Et puisque l’on est dans le sujet de « l’attestation de l’unicité divine », abordons le deuxième élément requis pour la prière juste après les ablutions : L’appel à la prière (Adhan). Et nous allons lire quelques versets qui parlent d’eux- mêmes : Continuer la lecture

Craindre puis être rassuré par Dieu.

La semaine dernière nous avons abordé le sujet de Satan et ses serviteurs, puis nous avons conclu que nous ne devions nullement les craindre si ce n’est à travers Dieu.

Ce qu’il faut comprendre par là, c’est de craindre d’être délaissé par Dieu suite à notre comportement et de ce fait être exposé aux Diables et aux mauvais Djinns.

Mais Dieu a promis le bonheur aux croyants dans cette vie et l’au-delà. Et le bonheur ce n’est certainement pas de vivre perpétuellement dans la crainte.

C’est pour cela que nous avons le Coran, un livre merveilleusement conçu, et dont la lecture régulière aura un effet de thermostat, de régulateur. Tantôt nous rappelant à la crainte, et nous ramenant à nos obligations élémentaires que nous avons parfois tendance à oublier (voir à ce sujet l’article du 1er aout sur l’etymologie du mot « nass »). Tantôt nous rassurant par de bonnes paroles, d’espoirs, d’encouragements, d’allégories du paradis, etc… Continuer la lecture

1er verset :

{Coran 1:1} Au nom de DIEU, Source de la Miséricorde, le Plus Miséricordieux.

Nous voyons ici que le Coran commence par « bismilah », qui est la formule que nous emploierons pour bénir toute chose et toute action. Notamment tout ce que nous mangeons :

{Coran 73 :8} Tu devras commémorer le nom de ton Seigneur, pour avancer toujours plus près de Lui.

{Coran 6 :121} Ne mangez pas de ce sur quoi le nom de DIEU n’a pas été mentionné, car ceci est une abomination.Les diables inspirent à leur alliés de se disputer avec vous ; si vous leur obéissez, vous serez des adorateurs d’idole.

Voir aussi versets :  5 :4, 6 :118, 6 :119, 6 :138, sur l’obligation de dire « bismilah » (Au nom de Dieu) avant de manger…  et 2 :224, 5 :89, sur le fait de ne pas prendre le nom de Dieu en vain.

On peut noter une chose intéressante, c’est que Dieu démarra aussi la révélation du Coran avec cette notion, car le premier verset révélé fût :

{Coran 96 :1} Lis, au nom de ton Seigneur, qui créa. …

Avec l’ordre « Iqra » qui veut à la fois dire lire et aussi apprendre.

La suite du verset évoque les attributs de Dieu et cite les deux attributs surement les plus importants pour nous, car c’est par sa miséricorde qu’il nous est donné une chance de nous racheter. Et heureusement pour nous qu’Il est plus enclin à la miséricorde qu’a la colère. Continuer la lecture

Conseil lecture :