croyances

Dans le précédent article (note revu et corrigé ici en juillet 2017) , nous avons vu que l’une des principales raisons (et même conséquences) de la désobéissance soulevée par le Coran, est de s’être livré à sa propre opinion. Cette opinion qui ne peut que s’alimenter de « suppositions » lorsque sa source est le rejet d’un commandement de Dieu (et du Coran) et qui ne peut conduire qu’au recul et à la confusion ; à l’opposé donc de la certitude à laquelle Dieu nous invite lorsque nous lui obéissons, que nous tendons vers ses principes et valeurs.

{Coran 6:116} Si vous obéissez (ployez) à la majorité des gens sur terre, ils vous dévieront du chemin de DIEU. Ils ne suivent que des conjectures ; ils devinent seulement.

Aussi nous pouvons constater qu’il y’a 2 sortes de certitude : La certitude dans le chemin de Dieu (la soumission) d’une part, et la certitude dans la négation de Dieu (le rejet) d’autre part.

{Coran 2:2 à 5} Cette écriture sainte est infaillible ; une source pour les justes ; qui croient en l’invisible, observent les Prières de Contact (Salat), et de nos provisions à leur égard, ils donnent en charité. Et ils croient en ce qui t’a été révélé, et en ce qui a été révélé avant toi,* et en ce qui concerne l’Au-delà, ils sont absolument certains. Ce sont ceux qui sont guidés par leur Seigneur ; ce sont les vainqueurs.

Les mécréants :

{Coran 7:30} Certain Il guida, tandis que d’autres ont été engagés vers l’égarement. Ils ont pris les diables comme leurs maîtres, au lieu de DIEU, pourtant ils croient qu’ils sont guidés.

{Coran 6:44} Lorsqu’ils ignorent ainsi le message qui leur est donné, nous leur ouvrons toutes les portes. Puis, juste au moment où ils se réjouissent, nous les punissons soudainement ; ils sont alors totalement abasourdis.

{Coran 3:178} Que les mécréants ne s’imaginent pas que nous les trompons pour leur bien. Nous les trompons que pour confirmer leur culpabilité. Ils ont encouru un châtiment humiliant.

{Coran 6:110} Nous contrôlons leurs esprits et leurs cœurs. Ainsi, parce que leur décision est de ne pas croire, nous les laissons dans leurs transgressions, avançant d’un pas maladroit.

{Coran 7:182} Quant à ceux qui rejettent nos révélations, nous les trompons sans que jamais ils ne le réalisent.

{Coran 40:4} Personne ne controverse contre les révélations de DIEU excepté ceux qui ne croient pas. Ne sois pas impressionné par leur apparente réussite.

Au milieu des deux, il y a les âmes « spirituellement déséquilibrées » qui font régulièrement les frais de leurs désobéissances. Ils jonglent constamment entre croyance/confiance en Dieu et désobéissance aux ordres et consignes. Ce sont parfois juste des croyants indécis, sceptiques, Continuer la lecture

Satan et les diables.

Apprenons à reconnaître Satan, et à se protéger de lui.

Tout d’abord, notons une différence qui n’est malheureusement souvent pas faite ni même réalisée, qu’il y a une grosse différence entre les termes « Ibliss » et « Cheytane ». Ibliss, étant un qualificatif désignant le prince des démons. Et al-cheytane étant l’équivalant de « le démon » en français. Par ailleurs, le terme « cheytane » de par sa graphie renvoi directement à « Satan » et donc le pluriel « al-chayatin » donnerait « les satans », que nous corrigeons en français par « les démons » ou encore « les diables ». Notons aussi qu’il y a des « démons » invisibles du domaine de l’Esprit (parmi les Djinns) et des démons physiques (parmi les être humains). Le « chayt », racine du mot « cheytane » étant « une mauvaise influence » ; les cheytanes (démons) sont donc ceux qui sont sous l’emprise de cette mauvaise influence. Ce sont les fameux « possédés » que nous nommerons souvent pour éviter des amalgames douteux hollywoodiens en « hypnotisés ».

Après cette entrée en matière, nous pouvons tenter de déceler dans le coran ce qui les caractérise, en commençant par remarquer qu’une de ces caractéristiques est d’interdire les choses permises : Continuer la lecture