Philosophie

Mise à jour d’un article initialement rédigé le 13 mai 2011 :

{Coran 3:32} Proclames : « Vous devrez obéir à DIEU et au messager. » S’ils refusent, DIEU n’aime pas les mécréants.

{Coran 4:80} Celui qui obéit au messager est entrain d’obéir à DIEU. Quant à ceux qui se détournent, nous ne t’avons pas envoyé comme leur gardien.

« Obéissez à Dieu et obéissez au messager » est une expression très fréquente dans le Coran. Il est à noter ici que la traduction est erronée. En fait une traduction plus fidèle donnerait « Ployez vers Dieu et ployer vers le messager », ce qui reviendrait à dire « tendez vers Dieu et tendez vers son message ». Ce qui souligne « une tendance à observer » et non pas une obéissance strict qui serait non seulement contraire au principe de liberté instauré par Dieu et imposé dans le Coran, mais en plus serait de toute façon inapplicable vu que les contours de la révélations sont compris de manière différentes d’une communauté à une autre.

ط و ع

طَوَّعَ :ployer, obéir, dompter, plier, assujettir, maîtriser, obéir, soumettre, subjuguer, subordonner, vassaliser / enrôler, mobiliser, recruter

طَيِّع : docile, malléable, obéissant, soumis, facile / flexible, élastique, …

Toutefois, de cette compréhension en « Obéissez à Dieu et obéissez au messager », les traditionalistes en ont conclus qu’en plus du Coran de Dieu il fallait obéir aux consignes du messager. Ce qui n’est pas insensé dis comme cela, mais le problème étant le degré de véracité qui nous a été rapporté de ses propos au travers des hadiths. En fait on ne peut obéir au messager que lorsque l’on est sûr qu’il a bien donné telle Continuer la lecture

Dans le précédent article (note revu et corrigé ici en juillet 2017) , nous avons vu que l’une des principales raisons (et même conséquences) de la désobéissance soulevée par le Coran, est de s’être livré à sa propre opinion. Cette opinion qui ne peut que s’alimenter de « suppositions » lorsque sa source est le rejet d’un commandement de Dieu (et du Coran) et qui ne peut conduire qu’au recul et à la confusion ; à l’opposé donc de la certitude à laquelle Dieu nous invite lorsque nous lui obéissons, que nous tendons vers ses principes et valeurs.

{Coran 6:116} Si vous obéissez (ployez) à la majorité des gens sur terre, ils vous dévieront du chemin de DIEU. Ils ne suivent que des conjectures ; ils devinent seulement.

Aussi nous pouvons constater qu’il y’a 2 sortes de certitude : La certitude dans le chemin de Dieu (la soumission) d’une part, et la certitude dans la négation de Dieu (le rejet) d’autre part.

{Coran 2:2 à 5} Cette écriture sainte est infaillible ; une source pour les justes ; qui croient en l’invisible, observent les Prières de Contact (Salat), et de nos provisions à leur égard, ils donnent en charité. Et ils croient en ce qui t’a été révélé, et en ce qui a été révélé avant toi,* et en ce qui concerne l’Au-delà, ils sont absolument certains. Ce sont ceux qui sont guidés par leur Seigneur ; ce sont les vainqueurs.

Les mécréants :

{Coran 7:30} Certain Il guida, tandis que d’autres ont été engagés vers l’égarement. Ils ont pris les diables comme leurs maîtres, au lieu de DIEU, pourtant ils croient qu’ils sont guidés.

{Coran 6:44} Lorsqu’ils ignorent ainsi le message qui leur est donné, nous leur ouvrons toutes les portes. Puis, juste au moment où ils se réjouissent, nous les punissons soudainement ; ils sont alors totalement abasourdis.

{Coran 3:178} Que les mécréants ne s’imaginent pas que nous les trompons pour leur bien. Nous les trompons que pour confirmer leur culpabilité. Ils ont encouru un châtiment humiliant.

{Coran 6:110} Nous contrôlons leurs esprits et leurs cœurs. Ainsi, parce que leur décision est de ne pas croire, nous les laissons dans leurs transgressions, avançant d’un pas maladroit.

{Coran 7:182} Quant à ceux qui rejettent nos révélations, nous les trompons sans que jamais ils ne le réalisent.

{Coran 40:4} Personne ne controverse contre les révélations de DIEU excepté ceux qui ne croient pas. Ne sois pas impressionné par leur apparente réussite.

Au milieu des deux, il y a les âmes « spirituellement déséquilibrées » qui font régulièrement les frais de leurs désobéissances. Ils jonglent constamment entre croyance/confiance en Dieu et désobéissance aux ordres et consignes. Ce sont parfois juste des croyants indécis, sceptiques, Continuer la lecture

Nous avons éclairci dans le précédent article ce qui est entendu par « idolâtrie (Chirk) » dans le Coran.

Avec l’argent et le matériel, comme idoles les plus récurrentes, on peut mentionner « ce bas monde » de manière générale :

{Coran 3:14} Parés pour les gens sont les plaisirs matériels, telles que les femmes, avoir des enfants, l’amoncellement d’or et d’argent, les chevaux entraînés, le bétail, et les récoltes. Ce sont les matières de ce monde. Une bien meilleure demeure est réservée chez DIEU.

{Coran 3:145} Personne ne meurt excepté par la volonté de DIEU, à un moment prédéterminé. Celui qui cherche les vanités de ce monde, nous lui donnons de ceci, et celui qui cherche les récompenses de l’Au-delà, nous le bénissons de cela. Nous récompensons ceux qui sont reconnaissants.

{Coran 3:185} Chaque personne goûte à la mort, puis vous recevez votre récompense au Jour de la Résurrection. Celui qui manque l’Enfer, de peu, et va au Paradis, a atteint un grand triomphe. La vie de ce monde n’est rien de plus qu’une illusion.

{Coran 4:134} Quiconque cherche les matières de ce monde devrait savoir que DIEU possède à la fois les matières de ce monde et l’Au-delà. DIEU est Entendeur, Voyant.

{Coran 9:38} O vous qui croyez, quand il vous est dit, « Mobilisez-vous dans la cause de DIEU, » pourquoi devenez-vous lourdement attachés à la terre ? Avez-vous choisi cette vie matérielle au lieu de l’Au-delà ? Les matières de ce monde, comparées à l’Au-delà, sont vaines.

{Coran 10:7} Ceux qui ne s’attendent pas à nous rencontrer, et sont préoccupés par cette vie matérielle, et sont contents avec elle, et refusent de tenir compte de nos preuves ;

Beaucoup de gens s’attacheront à cette vie présente et à ce bas monde, beaucoup plus qu’a Dieu et à l’éternité qu’Il nous promet dans son royaume si nous nous soumettons à Lui. Ils adoreront donc cette vie matérielle et s’en contenteront. Continuer la lecture

Dans le verset 2:2, au tout début du Coran Dieu parle de « El-Grayb » , notion complexe qui fait de manière générale référence à ce qui est «  mystérieux », que même les Djinns ne connaissent pas (34:14).

Notion qui parfois mène à la confusion notamment lorsqu’on la rapproche du verset 17:36.

{Coran 2:3} qui croient en l’invisible, observent les Prières de Contact (Salat), et de nos provisions à leur égard, ils donnent en charité.

{Coran 17:36} Vous ne devrez pas accepter d’informations à moins que vous ne les ayez vérifiées par vous-mêmes. Je vous ai donné l’ouie, la vue, et le cerveau, et vous êtes responsables de les utiliser.

Nous allons ici voir qu’El Grayb, c’est tout simplement sa science divine, son domaine privé, dans lequel Il invite qui Il veut, et que l’on ne peut explorer qu’avec son autorisation et son agrément ; et certainement pas de notre propre chef.

Il s’agit donc d’un domaine qui de toute manière est, par définition, invérifiable par « soi-même » et qui nécessite l’intervention divine pour être expérimenté et vérifié.

Et afin que l’on comprenne mieux cette notion et que l’on dissipe quelques erreurs de compréhension Continuer la lecture