pilier

Cher frères et sœurs, assalam aleykoum. Que la sérénité soit votre gouvernante.

J’ai depuis quelques temps entamé l’écriture d’un Livre dont je souhaite vous faire part. Le livre est axé sur le développement personnel sur base du Coran car j’ai noté que cela faisait grandement défaut aux jeunes issus des cultures musulmanes comme c’est mon cas. Le livre se veut non polémique, même si certains tenteront de le classer dans cette rubrique du fait que certaines pensées ne colleront pas forcément à leurs dogmes. Il regroupe certaines analyses et conclusions qui sont ressorties de ces deux dernières décennies que j’ai passée dans l’étude de l’écriture sainte. En tentant d’être pragmatique et en allant à l’essentiel pour avoir une vision plus efficiente des notions primordiales du Coran et de la foi qui en découle.

Je pense terminer le livre d’ici janvier 2018, car je en suis pas très rapide et que cet exercice demande pas mal de relecture. Il devrait faire aux alentour de 150 à 160 pages. De plus je continue le développement des sites internet en parallèle. Si Dieu veut, je mettrai Continuer la lecture

Mise à jour d’un article initialement rédigé le 13 mai 2011 :

{Coran 3:32} Proclames : « Vous devrez obéir à DIEU et au messager. » S’ils refusent, DIEU n’aime pas les mécréants.

{Coran 4:80} Celui qui obéit au messager est entrain d’obéir à DIEU. Quant à ceux qui se détournent, nous ne t’avons pas envoyé comme leur gardien.

« Obéissez à Dieu et obéissez au messager » est une expression très fréquente dans le Coran. Il est à noter ici que la traduction est erronée. En fait une traduction plus fidèle donnerait « Ployez vers Dieu et ployer vers le messager », ce qui reviendrait à dire « tendez vers Dieu et tendez vers son message ». Ce qui souligne « une tendance à observer » et non pas une obéissance strict qui serait non seulement contraire au principe de liberté instauré par Dieu et imposé dans le Coran, mais en plus serait de toute façon inapplicable vu que les contours de la révélations sont compris de manière différentes d’une communauté à une autre.

ط و ع

طَوَّعَ :ployer, obéir, dompter, plier, assujettir, maîtriser, obéir, soumettre, subjuguer, subordonner, vassaliser / enrôler, mobiliser, recruter

طَيِّع : docile, malléable, obéissant, soumis, facile / flexible, élastique, …

Toutefois, de cette compréhension en « Obéissez à Dieu et obéissez au messager », les traditionalistes en ont conclus qu’en plus du Coran de Dieu il fallait obéir aux consignes du messager. Ce qui n’est pas insensé dis comme cela, mais le problème étant le degré de véracité qui nous a été rapporté de ses propos au travers des hadiths. En fait on ne peut obéir au messager que lorsque l’on est sûr qu’il a bien donné telle Continuer la lecture

L’environnement du Jeûne (ou Abstinence / Siyam)

Nous allons maintenant nous intéresser à certains aspects du jeûne et à l’environnement de celui-ci dans le coran.
Bien que nous soulignions les aberrations de certains traditionalistes qui font du mois de Ramadan un mois spécifique de retenue et de bonne conduite, [alors que cela est sensé être la cas toute l’année durant, et non pas seulement au moment du jeûne] , nous noterons toutefois que le jeûne est propice à la méditation et au contrôle de soi, lorsqu’il est correctement effectué. Nous revenons ainsi sur l’un de nos précédents articles concernant l’importance de nos « paroles ».

Si nous regardons les occurrences du mot « Siyam/Jeûne » et de ses dérivés dans le Coran, nous constaterons une relation particulière entre le « Jeûne » et la « Parole ».

Tout d’abord d’un point de vue simplement anatomique, la bouche nous sert à respirer, à manger, à boire et à parler. Si l’on exclut la respiration dont nous ne pouvons nous priver plus de quelques minutes, il nous reste donc la nutrition et la communication.

Et c’est principalement sur ces deux aspects que le jeûne nous amène à travailler au cours du mois de Ramadan. Continuer la lecture

Vouer notre adoration (assujettissement) et nos vies à Dieu Seul est la manifestation naturelle et la seule valable de notre soumission à Lui.

Si le but et la fondation de tous les choix et des directions que nous prenons dans la vie, ne sont pas de plaire à Dieu seul et de suivre sa guidance divine, alors nous pouvons facilement atterrir sur la route de l’idolâtrie et satisfaire nos propres divinités.

Ensuite, si nous continuons sur cette mauvaise fondation sans réévaluation ou repentance avant de quitter cette terre, nous terminons simplement en tant que perdants au Jour du Jugement (4:116). Car toutes les bonnes actions sont vaines si Dieu n’approuve pas cette fondation et ne nous pardonne pas de commettre tel ou tel péché.

De nombreuses générations ont été déviées du chemin de Dieu, pensant qu’elles faisaient le bien, uniquement parce qu’elles ont changé de directions après avoir reçu la guidance, puis ont perdu leur focus sur le seul chemin parfait que Dieu a désigné et le seul message parfait communément délivré par tous les messagers : « Adorez (servez) Dieu Seul et EVITEZ l’idolâtrie » 16:3621:25.

L’adoration d’idole annule Continuer la lecture

Dans le précédent article au sujet des divisions, nous avons abordé le sujet des rites avec comme exemple celui de la « Salat » (Prière de connexion ou communion). Tachons ici d’aller plus loin.

L’Inclinaison, « Roukou3 » en arabe, signifie s’incliner, se courber,  s’humilier, baisser la tête.

La prosternation, « Soujoud » en arabe, signifie être humble, se soumettre,  adorer, prosterner / se pencher vers le sol, baisser la tête, pour saluer / honorer / agrandir, pour rendre hommage.

De ce terme « soujoud » est tiré le mot mosquée, qui se dit « masjid » en arabe et qui signifie « lieux où l’on soujoud » (Lieu où l’on se prosterne). Continuer la lecture

Conseil lecture :