Cher frères et sœurs, assalam aleykoum. Que la sérénité soit votre gouvernante.

J’ai depuis quelques temps entamé l’écriture d’un Livre dont je souhaite vous faire part. Le livre est axé sur le développement personnel sur base du Coran car j’ai noté que cela faisait grandement défaut aux jeunes issus des cultures musulmanes comme c’est mon cas. Le livre se veut non polémique, même si certains tenteront de le classer dans cette rubrique du fait que certaines pensées ne colleront pas forcément à leurs dogmes. Il regroupe certaines analyses et conclusions qui sont ressorties de ces deux dernières décennies que j’ai passée dans l’étude de l’écriture sainte. En tentant d’être pragmatique et en allant à l’essentiel pour avoir une vision plus efficiente des notions primordiales du Coran et de la foi qui en découle.

Je pense terminer le livre d’ici janvier 2018, car je en suis pas très rapide et que cet exercice demande pas mal de relecture. Il devrait faire aux alentour de 150 à 160 pages. De plus je continue le développement des sites internet en parallèle. Si Dieu veut, je mettrai en place début septembre un système de newsletter accessible depuis le site et le blog pour ceux qui souhaiteront être tenu au courant de l’avancée du bouquin et recevoir des rappels bimensuels (2 fois par mois) tirés de nos prières collectives hebdomadaires.

En avant première je vous communique ci dessous un extrait du livre, son introduction, qu’il se peut que je retouche entre-temps avant publication définitive.

J’aimerai recevoir vos avis et savoir si ce projet vous intéresse mais surtout recevoir vos encouragements, ce qui m’aiderait à me motiver encore plus bien que ma motivation soit déjà bien engagée. N’hésitez pas à m’en faire part dans la zone de commentaires en dessous de l’article, ou en privé par email si vous préférez en envoyant votre message à : coranseu@coran-seul.com

Voici l’extrait, je vous souhaite une bonne lecture :

 

بدء

———————————————————————
1. Introduction.
———————————————————————

Au commencement il y avait le néant, du moins c’est ce que je pensais. Puis je naquis en 1974 dans l’Atlas algérien avant d’être expatrié deux ans plus tard pour des raisons économiques. Ensuite, comme la plupart des enfants je grandis dans la naïveté jusqu’à ce que certaines questions existentielles ne me rattrapent. Comme beaucoup de maghrébins, je vécu une adolescence complexée, tiraillé entre la religion et ma condition sociale. Et je ne parle pas là d’un complexe exclusif aux immigrés, mais bien d’un complexe culturelle lié à l’arabité.

Je vécu assez mal la tradition pour ma part, et s’ensuivit un rejet ferme de la religiosité. Et ce n’est qu’à l’age adulte que j’ai compris qu’il y avait une énorme différence entre la religion traditionnelle et le Coran. Et c’est la redécouverte de ce dernier qui m’a ouvert l’esprit en même temps que les portes du bonheur. Bonheur que je souhaites partager avec vous au travers de ce livre, en vous communiquant les clés du développement personnel telles que je les ai perçues au travers de ma relation avec l’écriture sainte ; à mille lieues de la tradition et de ses superstitions.

Mais revenons-en au Commencement… Depuis toujours, tout le monde recherche son bien-être. La vie n’est qu’une quête interminable de subsistances à placer au service du corps et de l’esprit. L’enfant naïf, une fois rassasié, s’évertue à chercher une activité qui occupera « son esprit » et consumera « son corps», leur donnant ainsi un sens à tous deux. S’il ne trouve pas d’activité pour satisfaire l’un ou l’autre, ou les deux, alors l’ennui s’empare de lui créant un déséquilibre psychique et une sensation de vide. C’est parce qu’il lui manque ce qui donnait un sens à sa vie jusque là. Ce qui remplissait le manque laissé par l’incompréhension de sa livraison à ce macrocosme dans lequel nous évoluons.

En grandissant, cela ne s’arrange pas forcément pour lui. Il occupe le temps qui passe en vaquant à des occupations diverses. Et lorsque l’affairement s’estompe, il renoue avec cette sensation de vide qu’il a connu auparavant. C’est le premier type de vide. Le manque d’existence ; un vide laissé par le manque d’activité du corps et l’absence de dessein.

Mais il y a un autre type de vide. Celui-ci lié à la quête de complémentarité qui s’impose peu à peu au sein de l’individu et détermine son niveau de sociabilité. Ce besoin inné de l’autre qui se traduira par la quête d’amitié et d’amour. Et lorsque ce besoin n’est pas assouvi ou bien corrompu, s’ensuit le second type de vide : le manque d’essence.

Alors, pourquoi cette brève analyse banalisée ? Me direz-vous. Eh bien, c’est en cherchant à comprendre ces mécanismes de manques que nous réaliserons toutes les implications de ces derniers dans les lacunes de notre société. Et c’est en rattachant cela à la création et à son créateur que les choses s’éclairciront peu à peu.

Ainsi par analogie nous pourrions rattacher le « manque existentiel » à la perte de notre statut de serviteur de Dieu lors du péché originel ; la perte de notre fonction primordiale et de notre utilité. Et s’ensuivrait le rattachement logique du « manque essentiel » à la perte de rattachement direct à l’Essence première : Dieu.

Nous prendrions ainsi conscience que toute quête spirituelle devrait se concentrer autour du rétablissement de ce contact direct avec le Créateur et le rétablissement de notre utilitarisme qui devrait « Lui » être dévolu. Car détrompons-nous, la quête de l’équilibre et du bonheur passe par cette prise de conscience dont l’effet n’est rien d’autre que la revalorisation de notre être et de notre existence. C’est la voie qui permettra un positionnement authentique pour le bien et contre le mal. Et il n’y a pas d’épanouissement durable qui ne soit pas fondé sur un tel positionnement.

Je vous propose dans cet ouvrage un cheminement atypique vers cet objectif. Nous transiterons par les notions les plus fondamentales du Coran en les décortiquant jusqu’à la racine. Cette exploration nous conduira de changements de paradigme en démystifications et à différencier définitivement crédulité et foi. Cette reconquête de notre ingénuité nous libérera de certaines chaînes imposées par la tradition pour mieux définir Dieu, qui par son essence ne veut que notre bonheur. Ce qui, paradoxalement, semble être en définitive aux antipodes de la religion intronisée depuis des lustres au titre d’« Islam » ; loin de sa définition coranique.

28 réponses à Notification de la parution prochaine d’un Livre. InchAllah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *