Adonnons-nous à une brève analyse de petites sourates en commençant avec la sourate 102 : El-Takathour (l’amassement).

Verset 1. Vous restez préoccupés avec l’amassement.

Ce verset est d’emblée très intéressant. La racine du mot « hakoumou » renvoi à la distraction, l’amusement, le sport, etc.

Pour le mot « takathour » on ne le retrouve qu’une seule fois dans le Coran au verset 57:20, et sa racine vient du mot « kathir » qui renvoi à la « quantité ». (multitude, abondance, etc…)

Si on en croit certains témoignages historiques, cette sourate aurait été semble-t-il la préférée de Napoléon. De son temps, le mot « takathour » était traduit en « course aux richesses », et Napoléon déclara qu’il était séduit par la relation entre la définition de ce mot « course aux richesses » et la phonétique de ce même mot qui lui faisait clairement penser au bruit des sabots des chevaux de courses (« takathour takathour takathour »…). C’est une anecdote marrante, bien que la relation phonétique du terme ne semble pas être aussi simple.

Concernant la quantité, on pourrait citer un principe coranique qui est que : la « quantité » est souvent associé à la perte de « qualité ».

René Guénon, lorsque reconvertit au soufisme, repris souvent ce principe Coranique et le donna même en titre à l’un de ses livres « Le règne de la quantité et les signes des temps », où il condamne l’attrait quantitatif de l’homme au détriment de l’aspect qualitatif. Principe qui est fortement présent dans textes védiques, écritures saintes des brahmanes originaires d’Iran et dont sont issus beaucoup de religions extrêmes-orientales et dont l’auteur était fortement imprégné compte tenu de sa biographie.

La racine « Kathir », dont est aussi issue le mot « Al-kawthar » qui est le nom donné à la sourate 108 et qui signifie « L’abondance ». Dans cette autre sourate, il est d’ailleurs sujet comme dans celle-ci, de l’abondance qui est accordée au croyants afin qu’ils donnent en charité.

Enfin ce Mot « kathir » est souvent rattaché à l’enfer dans le sens qu’il sera remplit d’une multitude de gens. Dieu nous dit souvent en utilisant ce mot que la « majorité des gens sont voués à l’enfer », « la majorité des gens ne peuvent pas croire », « la majorité des gens sont méchants » etc. Et on nous met clairement en garde que si nous suivons la majorité, nous serons égarés.

Pour conclure sur ce premier verset, Dieu condamne notre passion à l’accumulation de biens et de richesse. Car elle nous mène malheureusement bien des fois à oublier la provenance originelle de ces bénédictions en omettant de les partager et de les faire circuler comme Dieu nous le demande.

Verset 2. Jusqu’à ce que vous alliez dans les tombes.

Donc dans le premier verset Dieu nous met en garde. Ce qui est plus alarmant pour un croyant, c’est que cela est une mise en garde générale, attirant notre attention sur le fait que c’est un penchant qui peut nous atteindre à nous aussi. Et ce penchant, comme le montre le second verset, peut prédominer jusqu’à la mort si nous n’agissons pas.

Cette mise en garde claire, rejoint bon nombre de principes que nous avons déjà étudiés. Aussi, cette passion – cet amour/attachement (houb) « excessif » (voir sujet sur l’idolâtrie) pour l’amassement des biens et la thésaurisation – si elle est maintenue jusqu’à la mort peut nous être très préjudiciable.

{Coran 4:116} DIEU ne pardonne pas l’adoration d’idole (si elle est maintenue jusqu’à la mort), et Il pardonne les plus petites offenses pour celui qu’Il veut. Quiconque idolâtre une idole à côté de DIEU s’est égaré loin égaré.

 

{Coran 3:180} Seuls ceux qui retiennent et amassent les provisions de DIEU s’imaginent que c’est bien pour eux ; c’est mauvais pour eux. Car ils porteront leurs amassements autour de leurs cous au Jour de la Résurrection. DIEU est l’ultime héritier des cieux et de la terre. DIEU est pleinement Connaissant de tout ce que vous faîtes.

Voyons aussi à ce titre le verset 57:20 où l’on retrouve le mot « takathour » :

Préoccupation avec cette vie condamnée.

{Coran 57:20} Sachez que cette vie matérielle n’est rien de plus qu’un jeu et un divertissement, et une vantardise entre vous, et un amassement d’argent et d’enfants. C’est comme une pluie abondante qui produit des plantes et fait plaisir aux mécréants. Mais alors les plantes deviennent du foin inutile, et sont soufflées par les vents. Dans l’Au-delà il y a soit un sévère châtiment, ou le pardon de DIEU et l’approbation. Cette vie matérielle n’est rien de plus qu’une illusion temporaire.

Ce verset 57:20 termine par la notion de « divinité temporaire », d’illusion (ou hypnotisme). Ce qui renvoi au « Cheytane » qui est le dieu temporaire des infidèles, et qui hypnotise ses adeptes les rendant sourds, aveugles et inconscients. Car ils sont piégés par leurs passions. On retrouve d’ailleurs aussi cette notion de passions et de plaisirs dans ce verset 57:20.

Toutefois, notons que ce qui est blâmé dans ces deux premiers versets c’est le fait de faire passer l’accumulation de biens avant la préoccupation de l’Au-delà. Car, soyons conscients que l’envie de posséder du matériel et des biens et d’en jouir est naturelle et voulue par Dieu ; mais il faut être reconnaissant de telles bénédictions.

verset 3. Vraiment, vous découvrirez.
verset 4. Le plus assurément, vous découvrirez.

Les versets 3 et 4 rebondissent sur cette inconscience démoniaque que nous venons de décrire.

Afin que l’on comprenne mieux, précisons ces versets pourraient tout aussi bien être traduit par « bientôt vous saurez… En effet bientôt vous saurez »… Car c’est bien le verbe « ta3lamoune »savoir, connaitre – qui est employé ici.

Cette connaissance/conscience qu’il serait bon d’acquérir dès maintenant, de notre vivant. Car au moment de la mort, il sera trop tard comme nous l’avons vu plus haut au verset 2.

Le verset 5, que nous allons voir maintenant, nous invite d’ailleurs à cette prise de conscience immédiate – sans plus attendre, de notre vivant :

verset 5. Si seulement vous pouviez en être assurés.

Ce qu’il est intéressant de souligner pour la suite au sujet de ce verset 5, c’est la notion de « 3ilm al-yaquine » qui signifie « La certitude atteinte  par le savoir/la connaissance ».

Rappelons  aussi que cette notion de « yaquine » – « foi absolue » – a pas mal fait couler d’encre chez les philosophes traditionalistes de l’éthique musulmane. Tels Ghazali (côté sunnites) ou encore layatoyah Khoymeni (côté chiites).

{ Coran 60:3 } Vos proches et votre argent ne peuvent jamais vous aider. Au Jour de la Résurrection, Il jugera parmi vous. DIEU est Voyant de tout ce que vous faîtes.

L’éthique traditionaliste musulmane décrit 3 étapes de la progression d’ Al-imane (foi) vers El-Yaquine (certitude).

Cette évolution passe par 3 étapes de transitions selon cette même éthique :

1. « Haq El-taquine » – la certitude par la vérité… on commence par être touché par ce qui nous semble être la vérité.

2. « 3ilm El-yaquine » – la certitude par la connaissance … on accroit la certitude de cette impression de vérité par la connaissance, le savoir.

3. « 3ayn El-yaquine » – la certitude optique … par la vision. On sèvre notre certitude par la vérification (vue) quand cela est possible.

Bien que les traditionalistes aient voulu décortiquer cette chronologie, on se rend bien compte que ces 3 aspects de la certitude sont mêlés et agissent en réalité en passant constamment de l’un à l’autre sans arrêt ; on peut être touché par la certitude visuellement bien avant de la reconnaître comme vérité (c’est le cas pour la plupart des miracles d’ailleurs).

Ce que nous pouvons garder à l’Esprit et qui est important, c’est que ces 3 aspects de la certitude doivent nous mener à une certitude absolue qu’il faut atteindre avant la mort. Un des reproches les plus formuler dans le Coran que nous avons déjà abordé par ailleurs c’est qu’il ne faut pas attendre d’atteindre l’Au-delà pour y croire :

{Coran 2:4} Et ils croient en ce qui t’a été révélé, et en ce qui a été révélé avant toi,* et en ce qui concerne l’Audelà, ils sont absolument certains.

 

{Coran 15:99} Et adores ton Seigneur, afin d’atteindre la certitude.*

 

{Coran 74:40 à 44} Tandis qu’au Paradis, ils demanderont.41. Au sujet du coupable. « Qui vous a apporté ce châtiment ? ». Ils diront, « Nous n’avons pas observé les prières de contact (Salat).. « Nous n’avons pas nourri le pauvre. « Nous nous sommes trompés avec ceux qui se trompent. « Nous n’avons pas cru au Jour du Jugement. « Jusqu’à ce que la certitude soit venue à nous maintenant. »

La sourate 74 ici nous montre bien que l’une des principales raisons pour l’enfer, c’est d’avoir attendu la mort pour croire en l’au-delà.

Ce que nous retrouvons souligné aux versets 5 à 7 de la sourate 102 que nous étudions aujourd’hui :

verset 5. Si seulement vous pouviez en être assurés.
verset 6. Vous envisageriez l’Enfer.
verset 7. Alors vous le verriez avec les yeux de la certitude.

Le verset 7 nous parle de « 3ayn El-yaquine » la certitude visuelle. Cette vue dont nous sommes tout au long du coran exhortés à en exploiter la responsabilité :

Dieu seul digne d’adoration.

{ Coran 6:46 } Dis, « Qu’en est-il si DIEU vous enlevait l’ouïe et la vue, et scellait vos esprits ; quel dieu, autre que DIEU, peut les rétablir pour vous ? » Notes comment nous expliquons les révélations, et notes comment ils dévient encore !

Un conseil crucial.

{ Coran 17:36 } Vous ne devrez pas accepter d’informations à moins que vous ne les ayez vérifiées par vous-mêmes. Je vous ai donné l’ouie, la vue, et le cerveau, et vous êtes responsables de les utiliser.

Enfin voyons le dernier verset de cette sourate :

Verset 8. Alors vous serez questionnés, en ce jour, à propos des bénédictions que vous aviez appréciées.

Le mot « Na3im » employé ici signifie littéralement « ce qui vous a été accordé » et renvoi donc aux bénédictions de Dieu ainsi qu’à notre responsabilité quand au partage de celles-ci, pour lequel nous sommes exhorter sans cesse dans le saint Testament de Dieu.

{ Coran 16:93 } Si DIEU, avait voulu, Il pouvait vous avoir fait d’une congrégation. Mais Il égare celui qui choisit de s’égarer, et Il guide celui qui désire être guidé.* Vous serez sûrement questionné sur tout ce que vous avez fait.

 

{ Coran 4:37 } Ceux qui sont pingres, exhortent les gens à être pingres, et dissimulent ce que DIEU leur a accordé de Ses bontés. Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment honteux.

Enfin, quittons-nous avec un regard rapide sur la sourate 108 mentionnée en début d’article :

{ Coran 108:1 } Nous t’avons bénit de beaucoup de générosité.

Ici « kawthar » même racine que « takathour », et qui signifie abondance.

{ Coran 108:2 } Donc, tu devras prier ton Seigneur (Salat), et donner en charité.

Traduction littérale : afin que tu pries et donnes en sacrifie.

{ Coran 108:3 } Ton adversaire sera le perdant.

Littéralement : Si tu fais cela, ton ennemi (plus exactement : celui qui a de la haine envers toi) sera mis hors circuit , amputé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *