argent

 

Adonnons-nous à une brève analyse de petites sourates en commençant avec la sourate 102 : El-Takathour (l’amassement).

Verset 1. Vous restez préoccupés avec l’amassement.

Ce verset est d’emblée très intéressant. La racine du mot « hakoumou » renvoi à la distraction, l’amusement, le sport, etc.

Pour le mot « takathour » on ne le retrouve qu’une seule fois dans le Coran au verset 57:20, et sa racine vient du mot « kathir » qui renvoi à la « quantité ». (multitude, abondance, etc…)

Si on en croit certains témoignages historiques, cette sourate aurait été semble-t-il la préférée de Napoléon. De son temps, le mot « takathour » était traduit en « course aux richesses », et Napoléon déclara qu’il était séduit par la relation entre la définition de ce mot « course aux richesses » et la phonétique de ce même mot qui lui faisait clairement penser au bruit des sabots des chevaux de courses (« takathour takathour takathour »…). C’est une anecdote marrante, bien que la relation phonétique du terme ne semble pas être aussi simple.

Concernant la quantité, on pourrait citer un principe coranique qui est que : la « quantité » est souvent associé à la perte de « qualité ».

René Guénon, lorsque reconvertit au soufisme, repris souvent ce principe Coranique et le donna même en titre à l’un de ses livres « Le règne de la quantité et les signes des temps », où il condamne l’attrait quantitatif de l’homme au détriment de l’aspect qualitatif. Principe qui est fortement présent dans Continuer la lecture

La première chose à noter concernant l’idolâtrie en arabe, c’est que curieusement dans le coran le mot Idolâtre (ainsi que « Idolâtrie ») n’existe pas à proprement parler.

Ce qui se rapproche le plus d’’idolâtrer en arabe et dans le coran, c’est la composition de mot : « 3ibada Asnam » qui signifiera littéralement « servir (ou adorer) une idole » ou encore « servir (ou adorer) une statue »…expression que l’on retrouve dans le Coran seulement aux versets 26:71 et 14:35.

Une autre composition de mot proche de cela c’est « 3akafa-l-Asnam », qui signifie littéralement : « se consacrer assidûment à une idole (ou statue) » que l’on retrouve dans le coran au verset 7:138.

Enfin, dans le Coran on trouve une dernière composition de mots qui pourrait s’apparenter à ce que l’on considère généralement comme « idolâtrer » en Français. Elle se trouve au verset 6:74 et se prononce « atakhada l-asnama aliha », qui veut dire littéralement : « prendre des statues/idoles comme divinité ».

Ces trois premières références vont nous aider, si Dieu veut, à mieux comprendre ce qui est entendu par « idolâtrie » dans le Coran.

Car me direz-vous : pourquoi dans les traductions du Coran on voit bien plus souvent le mot « idolâtre » ? Continuer la lecture

L’emprisonnement matériel

{Coran 20 :121} Ils y mangèrent, sur quoi leurs corps leur devinrent visibles, et ils essayèrent de le couvrir avec les feuilles du Paradis. Adam ainsi désobéit à Son Seigneur, et chuta.

Après la chute, nous voilà donc « Matérialisé » (et cela est traduit par les feuilles pour se couvrir)… Et on sombra dans la « matérialâtrie » peu à peu pour bon nombre d’entre nos semblables et nous-mêmes ! Mais va-t-on stagner et se complaire dans cette « matérialâtrie » et cette « capitalâtrie » ? Surtout après que Dieu n’eut de cesse de nous mettre en garde :

{Coran 3 :14} Parés pour les gens sont les plaisirs matériels, telles que les femmes, avoir des enfants, l’amoncellement d’or et d’argent, les chevaux entraînés, le bétail, et les récoltes. Ce sont les matières de ce monde. Une bien meilleure demeure est réservée chez DIEU.

{Coran 3 :186} Vous serez certainement testés, par votre argent et vos vies, …

{Coran 8 :28} Vous devriez savoir que votre argent et vos enfants sont un test, et que DIEU possède une grande récompense.

{Coran 34 :37} Ce n’est pas votre argent ou vos enfants qui vous rapprocheront de nous…

{Coran 18 :46} L’argent et les enfants sont les joies de cette vie, mais les bonnes œuvres fournissent une récompense éternelle de votre Seigneur, et un bien meilleur espoir.

À savoir que dans les versets cités, pour le mot « argent » c’est le terme arabe « el-mal » qui est donné, et qui veut dire plus généralement « vos biens » ou « vos richesses ». Continuer la lecture

Etymo … logique !

Au précédent article nous avons vu que le mot « Al-Nass » Étymologiquement voulait dire « celui qui oubli » ou « celui qui a oublié ». Aujourd’hui nous allons inch’Allah étudier le sens de quelques mots courants dans le Coran par une approche Étymologique, autrement dit l’analyse de la racine dont les mots découlent. Et vous verrez que cette méthode apporte un léger plus dans la compréhension globale des choses, et peu s’avérer fort intéressant dans l’étude de certaines notions religieuses.

Le but n’est pas d’apprendre l’arabe ainsi, mais de nous sensibiliser à cette approche différentes des mots coraniques.


Le Mécréant : Se Dit  « Koufar » en arabe, sa racine vient de « Kafara » qui évoque entre autres la notion « d’éloignement », ou de « rejeter au loin »… Ainsi le mécréant c’est celui qui s’éloigne de Dieu, ou qui rejette au loin ses enseignements, jusqu’à ne plus les voir (ce qui amène à un autre seens de la racine qui est « couvrir »). Ce que nous traduisons généralement en Français par « mécréant ». Nous retrouvons ce mot et cette notion dans le verset 3 :193 par exemple :
Dans le verset 3 : 193 il est dit : Wa Kaffir 3Annā Sayyi’ātinā Traduit généralement par : « fais-nous grâce de nos péchés » et qui peut aussi se traduire par « éloigne (écarte) de nous nos péchés ». Continuer la lecture

Paradis, L’ultime héritage.

Après nous être intéressé à l’héritage dans cette vie, voyons ce qu’il en est de l’héritage dans l’Au-delà.

La terre est promise aux adorateurs justes, ainsi que le paradis. Voir 21:105, 33:28 et 35:39.

Dieu compense l’oppressé :

{Coran 28:5} Nous voulions dédommager ceux qui furent oppressés sur terre, et faire d’eux les dirigeants, et faire d’eux les héritiers.

Mais pour en hériter il faut répondre aux critères spécifiés en 23:1 à 11 :

{Coran 23:10 & 11} Tels sont les héritiers. Ils hériteront du Paradis, dans lequel ils demeurent pour toujours.

Par la grâce de Dieu :

{Coran 7:43} Nous enlèverons toute jalousie de leurs coeurs. Des rivières couleront sous eux, et ils diront, « Que DIEU soit loué pour nous avoir guidés. Nous ne pouvions vraiment pas être guidés, si ce n’avait été parce que DIEU nous a guidés. Les messagers de notre Seigneur ont apporté la vérité. » Ils seront appelés : « Ceci est votre Paradis. Vous en avez hérité, en retour de vos oeuvres. »

{Coran 43:72}  Tel est le Paradis dont vous héritez, en retour de vos oeuvres.

Le plus profitable investissement : Continuer la lecture

Conseil lecture :