Foi

Dans le verset 2:2, au tout début du Coran Dieu parle de « El-Grayb » , notion complexe qui fait de manière générale référence à ce qui est «  mystérieux », que même les Djinns ne connaissent pas (34:14).

Notion qui parfois mène à la confusion notamment lorsqu’on la rapproche du verset 17:36.

{Coran 2:3} qui croient en l’invisible, observent les Prières de Contact (Salat), et de nos provisions à leur égard, ils donnent en charité.

{Coran 17:36} Vous ne devrez pas accepter d’informations à moins que vous ne les ayez vérifiées par vous-mêmes. Je vous ai donné l’ouie, la vue, et le cerveau, et vous êtes responsables de les utiliser.

Nous allons ici voir qu’El Grayb, c’est tout simplement sa science divine, son domaine privé, dans lequel Il invite qui Il veut, et que l’on ne peut explorer qu’avec son autorisation et son agrément ; et certainement pas de notre propre chef.

Il s’agit donc d’un domaine qui de toute manière est, par définition, invérifiable par « soi-même » et qui nécessite l’intervention divine pour être expérimenté et vérifié.

Et afin que l’on comprenne mieux cette notion et que l’on dissipe quelques erreurs de compréhension Continuer la lecture

Dans le précédent article au sujet des divisions, nous avons abordé le sujet des rites avec comme exemple celui de la « Salat » (Prière de connexion ou communion). Tachons ici d’aller plus loin.

L’Inclinaison, « Roukou3 » en arabe, signifie s’incliner, se courber,  s’humilier, baisser la tête.

La prosternation, « Soujoud » en arabe, signifie être humble, se soumettre,  adorer, prosterner / se pencher vers le sol, baisser la tête, pour saluer / honorer / agrandir, pour rendre hommage.

De ce terme « soujoud » est tiré le mot mosquée, qui se dit « masjid » en arabe et qui signifie « lieux où l’on soujoud » (Lieu où l’on se prosterne). Continuer la lecture

Dans le dernier article, nous nous sommes arrêtés sur le verset 2:143. Nous allons ici nous attarder sur le début de ce verset et aborder une notion importante qui nous aidera peut-être aussi à y voir plus clair au sujet des rites et des divisions que ce sujet peut parfois causer.

Nous avions déjà abordé le sujet de la division lors d’un précédent article mais j’aimerai y revenir un peu et nous verrons ensuite pourquoi… Voyons avant tout le début de ce verset 2:143 :

{Coran 2:143}. Nous avons fait de vous une communauté impartiale,(…)

En voilà donc une chose intéressante!

Dieu définit la communauté Musulmane comme devant être « impartiale », ce qui va de paire avec les nombreux versets qui condamnent la division. 

Parmi tous les groupes de croyants existants aujourd’hui, quel est donc le groupe/parti que nous devons soutenir ? Continuer la lecture

  1. L’obéissance à Dieu

Nous avons donc vu là que l’une des choses les plus importantes est d’obéir à Dieu, et de préférence s’empresser à le faire ! Et ce dès que l’on est convaincu que c’est bien de lui que l’ordre émane ! Et ce n’est pas pour rien que l’on retrouve maintes et maintes fois dans le coran la formule « obéissez à Dieu et obéissez au messager ! »… Cette obéissance qui est la raison pour laquelle nous sommes ici d’ailleurs (cf péché originel et désobéissance à Dieu)… Cette obéissance qui est surement la chose la plus importante juste après « l’attestation de l’unicité divine » (chahada), en guise de preuve de notre foi.

Et puisque l’on est dans le sujet de « l’attestation de l’unicité divine », abordons le deuxième élément requis pour la prière juste après les ablutions : L’appel à la prière (Adhan). Et nous allons lire quelques versets qui parlent d’eux- mêmes : Continuer la lecture

L’inquiétude envers nos proches incroyants.

Loué sois Dieu qui, un jour prochain, ôtera tout chagrin et toute inquiétude du cœurs de ses serviteurs dévoués :

{Coran 39:61} Et DIEU sauvera ceux qui ont maintenu la droiture ; Il les récompensera. Aucun tort ne les touchera, et ils n’auront pas de chagrin.

C’est un phénomène naturel, voir un réflexe normal, pour tout croyant sincère, de s’inquiéter pour ses proches qui refusent de croire  ou adorent des idoles sans s’en rendre compte.

Mais rappelons nous que tous n’est que « test », à la fois pour nous comme pour eux !

{Coran 18 :6 & 7} Tu peux te blâmer à cause de la réponse qu’ils font à ce récit, et parce qu’ils n’y croient pas ; tu peux être attristé. Nous avons paré toutes choses sur terre, afin de les tester, et ainsi distinguer ceux d’entre eux qui œuvrent à la droiture.

De plus Dieu connait réellement celui « qui » croit et celui « qui » ne croit pas : Continuer la lecture

Conseil lecture :