âme

Poème : pour le meilleur… et pour le pire.

Résultat de recherche d'images pour "amour de Dieu"

Tant de fois j’ai clamé ta voie,
Mais tes créatures me plongent dans le désarroi.
Si souvent j’ai prôné tes arguments,
Mais le vent est le seul aliment de celui qui ment.

J’ai donc décidé de partir,
De m’éloigner loin de tous ces soupirs.
Mais ce fut de pire en pire,
Et ma satire m’obligea à revenir. Continuer la lecture

Le projet, l’élimination des soucis, … le Bonheur parfait.

Une fois les liens défaits, nous allons maintenant amorcer un sujet d’étude et voir un verset : le 22:15.
En commençant par le rattacher à nos précédentes études, et notamment à la deuxième partie de notre précédent article sur l’idolâtrie.

Bonheur maintenant, et pour toujours.

{ Coran 22:15} Si quelqu’un pense que DIEU ne peut pas le soutenir dans cette vie et dans l’Au-delà, qu’il se tourne complètement vers (son Créateur dans) le ciel, et rompe (sa dépendance à tout autre). Il verra alors que ce projet élimine tout ce qui le dérange.

Bien que ce verset revêtit un côté allégorique, je n’ai pu m’empêcher de l’appliquer purement et Physiquement. (50:6, 40:37, 50:6 …)

Je me suis donc tourné vers le ciel … Et j’y ai vu : la rectitude, la perfection et la soumission en Dieu seul.

J’y ai vu une couleur d’un bleu parfait et apaisant, avec des nuages (86:11) qui dans leur structure fractale résument à merveille la composition du monde, et dans leur structure en hydrogène résument sur bien des plans la création physique de notre monde (16:4, 18:37) et l’importance de l’eau qu’ils contiennent (14:32, 15:22, 16:65, 20:53, 23:18, etc…). Continuer la lecture

Vouer notre adoration (assujettissement) et nos vies à Dieu Seul est la manifestation naturelle et la seule valable de notre soumission à Lui.

Si le but et la fondation de tous les choix et des directions que nous prenons dans la vie, ne sont pas de plaire à Dieu seul et de suivre sa guidance divine, alors nous pouvons facilement atterrir sur la route de l’idolâtrie et satisfaire nos propres divinités.

Ensuite, si nous continuons sur cette mauvaise fondation sans réévaluation ou repentance avant de quitter cette terre, nous terminons simplement en tant que perdants au Jour du Jugement (4:116). Car toutes les bonnes actions sont vaines si Dieu n’approuve pas cette fondation et ne nous pardonne pas de commettre tel ou tel péché.

De nombreuses générations ont été déviées du chemin de Dieu, pensant qu’elles faisaient le bien, uniquement parce qu’elles ont changé de directions après avoir reçu la guidance, puis ont perdu leur focus sur le seul chemin parfait que Dieu a désigné et le seul message parfait communément délivré par tous les messagers : « Adorez (servez) Dieu Seul et EVITEZ l’idolâtrie » 16:3621:25.

L’adoration d’idole annule Continuer la lecture

La première chose à noter concernant l’idolâtrie en arabe, c’est que curieusement dans le coran le mot Idolâtre (ainsi que « Idolâtrie ») n’existe pas à proprement parler.

Ce qui se rapproche le plus d’’idolâtrer en arabe et dans le coran, c’est la composition de mot : « 3ibada Asnam » qui signifiera littéralement « servir (ou adorer) une idole » ou encore « servir (ou adorer) une statue »…expression que l’on retrouve dans le Coran seulement aux versets 26:71 et 14:35.

Une autre composition de mot proche de cela c’est « 3akafa-l-Asnam », qui signifie littéralement : « se consacrer assidûment à une idole (ou statue) » que l’on retrouve dans le coran au verset 7:138.

Enfin, dans le Coran on trouve une dernière composition de mots qui pourrait s’apparenter à ce que l’on considère généralement comme « idolâtrer » en Français. Elle se trouve au verset 6:74 et se prononce « atakhada l-asnama aliha », qui veut dire littéralement : « prendre des statues/idoles comme divinité ».

Ces trois premières références vont nous aider, si Dieu veut, à mieux comprendre ce qui est entendu par « idolâtrie » dans le Coran.

Car me direz-vous : pourquoi dans les traductions du Coran on voit bien plus souvent le mot « idolâtre » ? Continuer la lecture

Avant d’entrer dans le vif du sujet, revenons sur la notion du mot arabe « al-grayb » abordé au précédent article et ajoutons quelques versets et explications.

Voyons quelques mentions de « Ceux qui croient en l’invisible (grayb) » et formulations apparentés dans la forme (qui croient en quelque chose de non vérifiable ou difficilement vérifiable) :

{Coran 14:27} DIEU renforce ceux qui croient en la parole prouvée, dans cette vie et dans l’Au-delà. Et DIEU égare les transgresseurs. Tout est en accord avec la volonté de DIEU.

… ceux qui croient en DIEU et au Jour Dernier. » {Coran 2:126, 2:232 & 9:18}

Les justes sont ceux qui croient en DIEU, au Jour Dernier, aux anges, à l’écriture sainte, et aux prophètes … {Coran 2:177}

… ceux qui croient en DIEU et en Ses messagers {Coran 4:152}

{Coran 6:92} Ceci aussi est une écriture bénite que nous avons révélée, confirmant les écritures saintes précédentes, que tu puisses prévenir la communauté la plus importante et toutes celles au alentour. Ceux qui croient en l’Au-delà croiront en ceci (l’écriture sainte), et observeront les Prières de Contact (Salat).

(parmi les choses invérifiables : )

{Coran 2 :213} Les gens étaient autrefois une seule communauté quand Dieu envoya les prophètes comme porteurs de la bonne nouvelle, aussi bien que comme avertisseurs. Il fit descendre avec eux l’Écriture, portant en elle la vérité, pour juger parmi les gens dans leurs disputes. Ironiquement, ceux qui reçurent l’Écriture furent ceux qui rejetèrent toute nouvelle Écriture, malgré les preuves évidentes qui leur ont été données. Ceci est dû à la jalousie de leur part. Dieu guide ceux qui croient en la vérité qui est contestée par tous les autres, conformément à Sa volonté. Dieu guide quiconque le veut dans un chemin droit.

Cependant il est souligné par exemple que la conformité du Coran avec les écritures précédentes dans son ensemble est vérifiable pour sa part : Continuer la lecture